Menu

Défense de nourrir les ragondins

Défense de nourrir les ragondins

Le Syndicat Intercommunal d’aménagement hydraulique de la Vallée de l’Yvette (SIAHVY), qui assure la gestion des réseaux d'assainissement et des aménagements hydrauliques de la Vallée de l'Yvette, mène une campagne de régulation des ragondins et rats musqués sur l’Yvette.
Le ragondin et le rat musqué ont vu leur population s’accroître au cours de ces dernières années. Outre leurs effets néfastes sur les écosystèmes (dégradation des milieux), les terriers profonds creusés par les ragondins et les rats musqués déstabilisent les berges.
Suite à leur prolifération sur l’Yvette, le SIAHVY réalise une campagne de piégeage sur des secteurs bien définis, dont le lac de Lozère. Le SIAHVY demande aux habitants de cesser de nourrir les animaux et de déposer de la nourriture sur les berges de l’Yvette et des lacs.

Bon à savoir :
Originaire d’Amérique du Sud et introduit en France au XIXe siècle en vue de son exploitation pour sa fourrure et sa viande, le ragondin, Myocastor coypus, est un mammifère de l’ordre des rongeurs. De grande taille, (70 cm à 1 m, 6 à 12 kg), il a le corps recouvert d’une épaisse fourrure imperméable et terminé par une queue cylindrique.
La femelle a deux ou trois portées par an, de cinq petits en moyenne. Les jeunes atteignent leur maturité sexuelle vers six mois. Dans la nature, un ragondin peut vivre quatre ou cinq années.
L’habitat de ce rongeur est très diversifié puisqu’il occupe les zones de marais, les rivières, les fossés de drainage et les étangs.
Le ragondin est à peu près strictement herbivore, il consomme environ 1,2 à 2,5 kg de végétaux par jour.
Le ragondin est un gros consommateur de végétaux aquatiques provoquant la disparition des zones de frayères pour plusieurs espèces de poissons et les zones de ponte de plusieurs mollusques et insectes aquatiques.
L’habitude qu’à le ragondin de creuser des terriers communiquant avec l’eau a des conséquences négatives sur les voies d’eau et les ouvrages hydrauliques, soit de manière direct (érosion, effondrement de berge) soit de manière indirect (envasement).
Enfin, la Leptospirose est une maladie pouvant être transmise par ce rongeur. Cette maladie peut entraîner des décès dans certains cas. Pour se protéger des eaux utilisées par le ragondin, il est nécessaire de porter des gants, des bottes, éviter de manipuler l’eau à mains nues et se laver systématiquement les mains.

(Source : Orsay Notre Ville - Juin 2015 avec FDAAPPMA de Paris)

Dernière modification ledimanche, 06 septembre 2015 12:33

chasse pêche petites annonces  

SFbBox by caulfield cup