Menu

Le Brochet

Le brochet est un poisson qui se pêche essentiellement aux leurres.
Le brochet est un poisson qui se pêche essentiellement aux leurres.

Le brochet ou grand brochet (Esox lucius) est une espèce de poissons qui habite les fleuves et rivières, les lacs et les étangs d'Europe, d'Amérique du Nord, d'Asie et du Maroc (moyen Atlas, introduit). Le brochet est présent sur toute la bande du globe entre le tropique du capricorne et le cercle polaire.
On en trouve de belle taille dans l'Yvette.
Longtemps considéré (à tort) comme un monstre dévorant tout ce qui se présente à sa portée, il est reconnu aujourd'hui comme un excellent régulateur de population des lacs et des étangs. Il est souvent introduit dans les plans d'eau où les carpes sont en surnombre.
Le mot "brochet" est issu du vieux français broche.
Le brochet est affublé de nombreux surnoms : broc, bec, bec-de-canard, gros bec, béquet, brocheton, brochette, brouché, buché, filaton, flute, goulu, grand-bec, grand-gousier, lanceron, lançon, luceau, pognan, pogneau, poignard, sifflet, gobe poisson, fusil, requin de rivière ou d'eau douce.

Description du brochet
Le brochet est fusiforme et couvert de fines écailles, avec des différences selon son milieu de vie. Les flancs et le dos sont généralement verdâtres ou jaunâtres. Sa taille varie de 30 à 110 cm et son poids entre 2 et 10 kg. Cependant, des individus de plus de 130 cm et de plus de 30 kg existent mais sont assez rares (ce sont généralement des femelles). Le record du monde de la plus grosse prise est actuellement de 158 cm pour 42 kg. Il a été pêché en France, dans les eaux de la Marne, en 2001, avec une truite comme appât (cette technique est maintenant interdite et passible de peines importantes). Il a des yeux noirs, entourés d'or et immobiles au-dessus de la tête avec un champ visuel de 70°. La nageoire dorsale constitue pour ce poisson un véritable propulseur. Il a une gueule longue, aplatie, et dotée de 700 dents pointues et crochues.
Adulte, il affectionne les rivières à courant lent, les bras morts, les fleuves, les étangs et les lacs, les jeunes sujets préfèrent les courants rapides où ils trouvent leur nourriture. Il défend son territoire contre toute intrusion.
Malheureusement, à certains endroits dans le monde, le brochet est menacé d'extinction par le changement de son biotope : par la pollution, par la pêche abusive, par le manque de précipitations, et plus sûrement encore par la destruction systématique de ses lieux de reproduction (zones et prairies inondables), par le bétonnage des berges et le mitage des zones inondables.

Alimentation du brochet
C'est un chasseur sédentaire et solitaire. Dans les grands lacs, on le trouve aussi en bancs, surtout quand il s'agit de jeunes sujets. Le brochet peut vivre plus de 20 ans.
L'alimentation du brochet évolue avec l'âge. Il commence par se nourrir de zooplanctons et d'insectes lorsqu'il est alevin (30 mm). Ensuite, à l'âge adulte, il se nourrit de poissons vivants, malades ou morts (gardons, brèmes, perches, truites et même brochetons), mais ne dédaigne pas quelques extras (écrevisse, grenouille, caneton, poule d'eau, rongeur...). Le cannibalisme n'est pas rare chez les brochets. C'est un poisson qui chasse en embuscade ; il se camoufle dans les herbes aquatiques ou se confond avec des branchages immergés, et attend qu'une proie passe à sa portée. Son corps élancé n'est pas adapté à de longues poursuites mais bien aux accélérations brusques et en ligne droite. Il n'est pas rare qu'il s'attaque à un poisson pris à la ligne d'un pêcheur.
Le grand brochet est un carnivore opportuniste qui se nourrit de tout ce qui est le plus facile à capturer. La taille de ses proies peut être aussi grande que le tiers voire la moitié de sa propre taille.

Reproduction du brochet
La période de frai se produit de décembre a février (eau entre 5 et 12°C). La femelle pond entre 15 000 et 20 000 œufs par kilogramme de son poids (entre 300 000 et 600 000 œufs). Les œufs sont déposés dans les herbiers situés près des berges. Une grosse femelle est accompagnée d'un ou deux mâles plus petits. Aucun nid n'est construit. Les œufs ambre clair de 2,5 à 3,0 mm de diamètre sont éparpillés au hasard et se fixent à la végétation. Sa croissance est rapide 30 cm à la fin de sa première année, 50 cm à la fin de sa seconde, puis 10 cm par an jusqu'à 100 cm, en cas de croissance normale. Le brochet utilise 17% de ce qu'il mange en créant directement du muscle. Ainsi s'il ingurgite un gardon de 100 g, il fabriquera 17 g de muscle.

Pêche du brochet
Il se pêche au vif, au mort manié ou tout simplement aux leurres. Il s'attrape aussi à la "mouche" avec des streamers.
Le brochet est une grande espèce très recherchée en pêche sportive. Il est reconnu comme le roi des lacs et rivières qu'il fréquente. Sa taille impressionnante et les combats qui peuvent être spectaculaires en eau fraîche sont responsables de cet attrait. Les petits spécimens (environ 50 cm) sont relativement faciles à prendre lorsque le brochet abonde. Les gros spécimens représentent un réel défi. Certains pêcheurs considèrent en revanche le brochet comme une nuisance voyant en lui un compétiteur. Très résistant à la pression de pêche, le brochet est un poisson à la croissance rapide, ce qui fait qu'il atteint des tailles respectables même dans des plans d'eau très fréquentés.
Ses dents étant très coupantes, le fil de nylon utilisé pour sa pêche est facilement sectionné, c'est pourquoi, bon nombre de pêcheurs préfèrent la tresse au nylon ou ajoutent simplement un bas de ligne en acier à leur nylon. Il se pêche principalement au vif, à la cuillère ou au poisson nageur. Certains se spécialisent à la pêche à la mouche, les mouches utilisées sont alors comparables aux mouches à saumons et même parfois plus grandes.

A noter : Une nouvelle espèce (Esox Aquitanicus) a été découverte en 2014.

Dernière modification lelundi, 17 novembre 2014 10:39
Plus dans cette catégorie : « Portrait de pêcheur : Bob Nudd La Carpe »

chasse pêche petites annonces  

SFbBox by caulfield cup