Menu

Des saumons nés en Bretagne égarés dans les Pyrénées ?

Des saumons nés en Bretagne égarés dans les Pyrénées ?

La question peut paraître étrange, elle n'en est pas moins sérieuse. Des chercheurs du CNRS de Pau planchent sur le sujet. Une collecte des têtes de saumons pêchés dans l'Aulne est organisée.

Gaël Rognant, le président de l'AAPPMA, a été sollicité voici quelques mois pour organiser une collecte de têtes de saumon atlantique pêchés dans le bassin de l'Aulne (Bretagne). La demande émane du laboratoire de chimie analytique bio-inorganique et environnement du CNRS de l'université de Pau (Pyrénées-Atlantiques). Objectif, obtenir "la signature" de la rivière finistérienne contenue dans le saumon. Mais de l'Aulne à l'Adour, quel est le lien ?
Gilles Bareille, chargé de recherche à Pau, mène, depuis quelques années, un programme sur le saumon du bassin de l'Adour afin d'étudier l'histoire des géniteurs qui viennent s'y reproduire. Ses travaux ont mis en évidence la présence dans ce bassin de saumons égarés, c'est-à-dire qui ne sont pas nés dans l'Adour. "On estime leur proportion entre 5 et 8%", indique le chercheur. La question est donc, d'où viennent-ils ?
Le scientifique a étendu ses recherches à d'autres bassins à saumons, "côté espagnol en Galice et Asturies, côté français en Garonne-Dordogne, l'Allier". Manquaient les rivières bretonnes, dont l'Aulne.

Lire la suite sur Le Télégramme

chasse pêche petites annonces  

SFbBox by caulfield cup