Menu

La Mérantaise : Histoire d'une reconquête

Les travaux seront finis au printemps 2015.
Les travaux seront finis au printemps 2015. © SIAHVY

La Mérantaise est une rivière à fort caractère patrimonial, architectural et naturel. Mais c'est aussi une rivière de fort caractère lors d'évènements orageux, ayant entraîné cinq arrêtés interministériels de catastrophe naturelle en l'espace d'une décennie et demie. En 2011, la commune de Gif-sur-Yvette, le syndicat SIAHVY et les partenaires institutionnels et financiers se sont associés pour définir un projet cohérent et ambitieux visant à lier la protection des biens et des personnes et l'intérêt écologique. Les réaménagements seront achevés au printemps 2015.

Le projet s'étend sur un périmètre de 1,5 hectare englobant un linéaire de 1 800 mètres de cours d'eau. Sur ce périmètre, la continuité écologique sera entièrement restaurée. Cet objectif englobe deux opérations d'envergure : en amont de Gif-sur-Yvette, la remise en fond de vallée de la rivière et la constitution d'une zone humide ; en aval, la restauration écologique de la propriété du moulin de Gibeciaux.

Les travaux ont été conduits en deux phases. La première phase englobait, d'une part, la renaturation du cours d'eau en amont, dans le parc du CNRS et dans les propriétés avoisinantes, et d'autre part, la suppression des points noirs hydrauliques en aval, à l'entrée de Gif-sur-Yvette et dans la propriété du moulin de Gibeciaux. Elle s'achèvera en octobre 2014 avec la fin de la reconstruction du lavoir des Gibeciaux. La seconde phase, en cours de réalisation concerne, en amont, la renaturation du Bassin de la Mérantaise. Cette seconde phase s'achèvera fin mai 2015.

À tous ces travaux s'est ajoutée la reconstitution historique de la pièce d'eau du château de Button, vestige d'un jardin réalisé par le paysagiste Pillet, grand admirateur d'André Le Nôtre. Dans les années 1950, le plan d’eau a été coupé en deux, par la création d’un aqueduc où coulait la rivière, obstruant la perspective entre les jardins et le château. Un bassin unique rectangulaire d’environ 1 000 mètres carrés a été recréé. Situé en centre-ville et disposant d'arbres majestueux – des séquoias et des cèdres – le site constitue l'un des éléments les plus remarquables du patrimoine de Gif-sur-Yvette. Il appartient au CNRS depuis 1946.

Lire l'article complet sur www.h2o.net

 

Dernière modification lemercredi, 08 octobre 2014 17:02

chasse pêche petites annonces  

SFbBox by caulfield cup