Menu

Les pêcheurs représentés au sein de l'Agence française pour la biodiversité

Claude Roustan, président de la Fédération nationale de pêche.
Claude Roustan, président de la Fédération nationale de pêche. (c) FNPF

Mercredi 4 janvier 2017, les membres du Conseil d’Administration de l’Agence Française de la Biodiversité ont été nommés par arrêté ministériel. M. Claude Roustan, président de la Fédération Nationale de la Pêche en France, a été désigné pour y siéger en qualité de représentant d’association agréée de protection de l’environnement et de gestionnaires d’espaces naturels dans le collège idoine. Cette décision de la ministre de l’écologie conforte la place de la FNPF en tant qu’interlocuteur privilégié sur les questions touchant à la protection des milieux aquatiques. "Nous sommes ravis de constater que notre place au sein de l’AFB vient d’être confortée officiellement. La place des pêcheurs, en tant qu’acteurs de la protection des cours d’eau français y est légitime et logique", souligne M. Claude Roustan.
Le monde aquatique est source d’une biodiversité importante, la France étant le pays de naissance, ou de vie, d’espèces menacées d’extinction telles que l’anguille européenne ou le saumon atlantique. "Nous serons là pour veiller au sein de l’AFB à ce que la protection et la présence des espèces menacées mais aussi ordinaires soient considérées comme une priorité au même titre que celles du milieu terrestre". La FNPF, au-travers de son président, ne manquera pas d’apporter l’expertise issue d’un réseau déjà particulièrement impliqué dans la reconquête de la biodiversité aquatique. Chaque année 710 actions en faveur des rivières et des plans d’eau sont réalisées pour un coût s’élevant entre 9 et 20 millions d’euros. Des travaux qui tendent tous vers la réalisation d’un même objectif : le retour au bon état écologique des rivières françaises.

Dernière modification levendredi, 03 février 2017 12:37

chasse pêche petites annonces  

SFbBox by caulfield cup