Menu

La Bouvière (Rhodeus sericeus)

La Bouvière.
La Bouvière.

La bouvière (Rhodeus sericeus) est un minuscule poisson coloré de nos eaux douces. C'est une espèce protégée qui possède une relation symbiotique étroite avec la moule d'eau douce. La bouvière possède des flancs argentés, tirant sur le rose, parcourus par une ligne bleutées. En période de fraie, ces couleurs s'accentuent, les bandes bleues deviennent iridescentes, les nageoires rouges vifs.

La bouvière (Rhodeus sericeus) est un petit poisson, minuscule cyprinidé, comme l'ablette, le goujon ou le vairon.
Elle possède un corps haut, très bossu et comprimé latéralement, assez caractéristique de la plupart des cyprins.
La tête est petite, les yeux assez gros. La mâchoire supérieure est plus longue que la mâchoire inférieure : la bouche est petite et orientée en oblique.
Les nageoires de la bouvière sont très peu développées. On notera une base très courtes pour les nageoires anales et dorsales. Par contre, la nageoire caudale est relativement longue.
Le dos de ce poisson présente une teinte gris-verdâtre, avec des reflets métalliques. Ses flancs sont gris clairs avec des reflets argentés, reflets plus intenses dans la partie caudale, qui tirent sur le rose et qui s'accentue en période de fraie.
Les flancs de la bouvière sont marqués d'un trait longitudinal bleuâtre sur la moitié postérieure du corps.
Les écailles de la bouvières sont assez grandes et présentent un liseré gris foncé.

Taille et Poids
La bouvière est un poisson dont la taille habituelle se situe entre 5 et 6 cm pour un poids de quelques grammes. Les plus gros individus peuvent atteindre 10 cm pour un poids de 10g.

Longévité de la bouvière
La durée de vie de la bouvière est de 2 à 3 ans.

Habitat de la bouvière
Il existe deux grandes aires de distribution de la bouvière de par le monde : une en Extrême Orient, l'autre en Europe. La distribution européenne de la bouvière se situe en Europe Centrale et Orientale.
Elle ne se retrouve pas au sud des Alpes ni au sud des Pyrénées et elle est également absente des pays Scandinaves et du Danemark.
La bouvière a également été introduite aux Etats-Unis
La bouvière apprécie les eaux lentes des cours inférieurs des rivières et des fleuves, les lacs et étangs où les fonds sont légèrement vaseux et ensablés.
Ce poisson vit en petits groupes ou en bancs de petites tailles.
Les récentes pêches électriques réalisées par la Fédération de l'Essonne de pêche ont révélé sa présence en petite quantité dans l'Yvette.

Régime alimentaire
La bouvière est un poisson omnivore qui capture ses proies par fouissage. Elle se nourrit principalement de petits invertébrés, de débris végétaux, de phytoplancton et de vers.

Reproduction en symbiose avec la moule d'eau douce
La bouvière atteint sa maturité sexuelle dans la première année de son existence. La reproduction a lieu au printemps, entre les mois d'avril et de juin.
Le mâle se transforme et change de couleur : sa poitrine et son ventre prennent une coloration rose à rouge vif avec une bande latérale bleu-vert. Le mâle bouvière s'approprie un territoire dans lequel se trouvent plusieurs moule d'eau douce.
Le mâle va accompagner la femelle de moule en moule, dans les branchies desquelles celle-ci va déposer, grâce à son tube de ponte, une quarantaine d'oeufs qui seront ensuite fécondés par la laitance du mâle.
Durant toute la période d'incubation, le mâle va défendre vaillamment son territoire contre toute incursion.
Au bout d'une quinzaine de jours, les oeufs vont éclore et les alevins vont petit à petit sortir de leur moule protectrice.
Il s'agit d'un processus de symbiose parfait, la moule protégeant les oeufs de la bouvière pendant leur incubation, les jeunes alevins effectuant un nettoyage de la moule avant de la quitter, eux même parasités par les oeufs de la moule qui se disséminent ainsi sur de grandes distances.
La présence de bouvières dans un cours d'eau est donc conditionnée à la présence de moules d'eau douce dans ce cours d'eau.
Les moule d'eau douce ayant tendance à disparaître de nos cours d'eau, l'existence même de la bouvière est menacée.

Intérêt de la bouvière
La bouvière n'a aucun intérêt pour le pêcheur. C'est une espèce protégée qu'il est interdit de pêcher dans de nombreuses régions du monde.
Il convient donc de la remettre à l'eau précautionneusement si, par mégarde, une d'entre elle venait à se piquer sur un de nos hameçon.

Noms vernaculaires de la bouvière
La bouvière est un poisson possède différents noms vernaculaires qui sont listés ci-dessous :

Bitterling (Anglais)
Palet
Pellet
Pelletet
Péteuse
Peulet
Piastro
Riolet
Rosière

Source : Billouttes

Dernière modification lemardi, 16 février 2016 11:02
Plus dans cette catégorie : « La Perche Soleil [Nuisible] Le Silure »

chasse pêche petites annonces  

SFbBox by caulfield cup