Menu

Voyager : Pêcher en Grande-Bretagne

Voyager : Pêcher en Grande-Bretagne

La suite de notre périple autour du monde nous emmène cette fois en Grande-Bretagne. Ici, pas d'examen à passer comme en Allemagne, mais les règles sont strictes. So British!

La pêche en Grande-Bretagne est réglementée par le gouvernement, au travers de son agence de l'environnement ("Environment Agency") et les permis de pêche ("Rod licence") sont disponibles sur Internet et dans les bureaux de poste. Un seul impératif : il faut avoir une adresse en Angleterre (même temporaire) afin d'obtenir le précieux sésame.
Pour être clair dans les propos qui suivent, sachez qu'il existe deux sortes de licences : celle pour les poissons d'eau douce ("Coarse fish") et celle pour les poissons migrateurs ("Game fish").

Réglementation de la pêche en Grande-Bretagne
Il convient de se conformer à la réglementation nationale mais aussi aux règles locales lorsqu'on pêche en Angleterre et au Pays de Galles (il y a une réglementation spécifique pour l'Irlande et l'Ecosse). La réglementation est principalement destinée à protéger les poissons et à maintenir des stocks durables.
Selon les textes, les poissons d'eau douce incluent le saumon, la truite, les poissons dits "blancs" et les anguilles. Une "licence de canne" (carte de pêche) est obligatoire à partir de l'âge de 12 ans.
L'Angleterre et le Pays de Galles sont divisés en régions administratives qui ont chacune leurs propres règles en matière de pêche. Il existe également des règles particulières pour les pêcheries et autres domaines privés. Ces règles locales définissent les périodes d'ouverture et de fermeture et les endroits où vous pouvez pêcher ou non. Elles édictent aussi le type de matériel que vous pouvez utiliser ainsi que la taille et la quantité de poissons que vous pouvez garder pour votre consommation personnelle.

Quand et où pêcher en Grande-Bretagne ?
Les "closed seasons" (saisons fermées) sont les périodes pendant lesquelles vous ne pouvez pas pêcher certaines espèces dans certains types de cours d'eau. Par exemple, il est interdit de pêcher les poissons "blancs" dans tout le pays entre le 15 mars et le 15 juin.
Le cas ne s'applique pas, cependant, aux eaux closes (réservoirs, lacs, étangs) et les canaux, où il est possible de pêcher toute l'année des poissons "blancs", l'anguille, la truite arc-en-ciel et la truite fario. Là encore, il convient de se conformer à la réglementation locale qui peut différer d'un endroit à un autre.
Dans les rivières et ruisseaux autres que les canaux, il est interdit de pêcher des poissons "blancs" et des anguilles du 15 mars au 15 juin, bien que la pêche de l'anguille soit autorisée dans certaines régions.
Il est toutefois possible de pêcher le saumon, la truite et d'autres salmonidés durant la période de fermeture des poissons "blancs", à condition d'utiliser des techniques particulières qui diffèrent selon les régions.

Le cas particulier de la Tamise
Pour pêcher sur ce fleuve qui traverse Londres, il faut un permis spécial (voir plus bas).

Le cas particulier du Sud-Est de l'Angleterre
Seule la pêche à la mouche est autorisée. Dans la région de la Tamise, une autorisation spéciale peut être obtenue pour pêcher au vairon dans certaines eaux.

Taille et quantités de poissons
La taille minima et la quantité de poissons prélevés sont aussi réglementées. Des tailles légales ont été instaurées pour chaque espèce. Les autres poissons doivent être retournés à l'eau en bon état de santé. Vous risquez une amende conséquente si la maille n'est pas respectée ou si vous prélevez trop de poissons.

Il est possible de prélever, chaque jour :
• 1 Brochet (jusqu'à 65 cm) ;
• 2 Ombres (entre 30 cm et 38 cm) ;
• 15 petits poissons (jusqu'à 20 cm), incluant le barbeau, le chevesne, la brème commune, la carpe commune, le carassin, la vandoise, la perche, le rotengle, la brème bordelière, l'éperlan et la tanche. Les anguilles doivent être relâchées vivantes, à l'exception des congres.
Il est aussi possible de prélever les "poissonnets" comme le goujon, les espèces invasives et la carpe koï. Toutefois, il est interdit de prélever du poisson, quel qu'il soit, dans les eaux privées, sans l'autorisation du propriétaire.
La quantité de truites et de saumons que l'on peut prélever est limitée par la réglementation locale. Ces dernières espèces sont interdites à la revente après capture.

Techniques de pêche
Le nombre de cannes et les techniques de pêche sont également réglementés. Une fois encore, il existe des règles locales.
Le nombre de cannes dépend notamment du type de parcours et des espèces recherchées.
En Angleterre et au Pays de Galles, il est interdit d'utiliser comme appât des écrevisses ; des vifs pêchés ailleurs que sur le cours d'eau sur lequel vous pêchez ; de garder des poissons que vous auriez harponné ; d'utiliser une gaffe. Avant le 16 juin, seuls les leurres et les mouches artificielles sont autorisés pour la pêche du saumon, qui doit être retourné à l'eau en toute circonstance.
Plombs : On ne peut utiliser des plombs que si leur poids est inférieur à 0,06 g ou supérieur à 28,35 g (1 once). En effet, le plomb est toxique pour les oiseaux.
Bourriches : Les mailles des bourriches ne doivent pas comporter de nœuds et ne doivent pas être métalliques. Les mailles doivent être inférieures à 25 mm.
Sacs de conservation : Les sacs de conservation doivent être fabriqués à partir d'un tissu doux, de couleur sombre, non-abrasif et imperméable. Leurs dimensions doivent excéder 120 cm x 90 cm et ne doivent pas contenir plus d'un poisson à la fois.
Epuisettes : Il est interdit d'utiliser des épuisettes comportant des mailles nouées ou des épuisettes métalliques.

Les licences
Il faut avoir une licence ("rod licence") pour pêcher le saumon, la truite, les poissons d'eau douce, le flétan et l'anguille en Angleterre (excepté sur la rivière Tweed), au Pays de Galles et la région Border Esk de l'Ecosse. Il faut une licence supplémentaire pour pêcher sur la Tamise.
La (ou les) licence(s) doi(ven)t toujours être portée(s) par le pêcheur au risque d'une amende de £2 500 (plus de 3 000€). Les enfants de moins de 12 ans peuvent pêcher gratuitement, mais s'ils sont assistés par un parent, ce dernier doit être titulaire d'une licence.
Il y a deux types de licences :
• La licence "Truite, poissons d'eau douce ("blancs") et anguille" vous permet de pêcher les truites non-migratoires, l'omble chevalier, les poissons "blancs" comme les Cyprinidés, l'anguille et le flétan.
• La licence "Saumon et truite de mer" qui permet de pêcher tous les poissons ci-dessus en plus des saumons et truites de mer.
Le nombre de cannes autorisé dépend des espèces (1 canne en rivière et 2 cannes en eau close pour les migratoires, 4 cannes pour les poissons "blancs"). Les cannes ne doivent pas être séparées de plus de 3 mètres et doivent être sous constante surveillance. Toutefois, il est possible d'acheter des licences supplémentaires si l'on veut pêcher avec davantage de cannes.

Acheter sa licence de pêche en Grande-Bretagne
La licence de pêche est valable du 1er avril au 31 mars (et non du 1er janvier au 31 décembre comme c'est le cas en France). On peut l'acheter sur Internet ou dans un bureau de poste, à condition d'avoir une adresse sur place où la licence pourra être expédiée. Il faut compter £27 pour une licence "non-migrateurs" (soit environ 35€) et £72 (soit environ 90€) pour une licence "migrateurs". La licence supplémentaire pour la Tamise coûte, en 2014, £28,50, soit environ 40€.

Pêche en mer
La licence n'est pas exigible si vous pêchez en mer. En revanche, faites attention là où vous pêchez, car certaines espèces (comme la truite de mer ou le saumon, par exemple), sont sous le couperet de la licence.

Liens utiles :
La réglementation sur le site du gouvernement
Acheter une licence en-ligne auprès de la poste
Pêcher en Ecosse
Pêcher en Irlande du Nord
The Angling Trust est l'association qui défend les poissons et les intérêts des pêcheurs outre-Manche.

chasse pêche petites annonces  

SFbBox by caulfield cup