Menu
Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : Paradoxe halieutique

Paradoxe halieutique 07 Avr 2016 16:49 #69

  • bafi
  • Portrait de bafi
  • Hors ligne
  • Junior Member
  • Messages : 28
  • Karma: 2
Belle page d''accueil! Effectivement une belle réussite, un arbre dans l'eau évacué sur un poste ou certains aiment bien pêcher la carpe à la grande canne, des compétiteurs qui auront des pontons sécurisés pour le challenge, et de nouveaux supports posés pour le frai, ceux de l'année dernière à lozère sont hors service. La queue d'étang a aussi était nettoyé de quelques vilains sacs poubelles et de multiples bouteilles...On a mérité notre BBQ.
Et des chevesnes, perches, brèmes , sandres "pur souches" qui n'attendent que le passage des exilés pour les réconforter.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Paradoxe halieutique 06 Avr 2016 20:28 #68

  • Webmaster_
  • Portrait de Webmaster_
  • Hors ligne
  • Administrator
  • Messages : 39
  • Karma: 5
Je sais, petit con.

Va donc voir la page d'accueil, où l'on parle de Lozère :)
"On revient de la pêche, lavé, purifié, tout rempli d'un grand bonheur."—Winston Churchill
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Paradoxe halieutique 06 Avr 2016 20:18 #67

  • bafi
  • Portrait de bafi
  • Hors ligne
  • Junior Member
  • Messages : 28
  • Karma: 2
Et tu as suivi le mouvement.....40 centième fluo et tout le tralala? Les vrais pêcheurs de truite doivent être peinards si les bassines occupent tout le monde?
Pour les frayères se sera dans 10j au mail, c'est déjà fait à Lozère!
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Paradoxe halieutique 05 Avr 2016 15:58 #66

  • Webmaster_
  • Portrait de Webmaster_
  • Hors ligne
  • Administrator
  • Messages : 39
  • Karma: 5
Par obligation professionnelle, j'habite dans le beau département du Calvados. Sur une colline qui plus est, dans le bocage normand, à deux pas de la Suisse Normande, d'où partent de nombreuses rivières de l'ouest du département. Les sources de La Seulles, de La Souleuvre, ou de La Drôme sont à portée de canne, parmi tant d'autres rivières et fleuves qui se jettent bon an mal an dans la mer toute proche. Pour pêcher, bien entendu, il faut faire quelques kilomètres pour trouver des parcours, puisque les sources à proximité n'offrent guère d'opportunités de pêche.
En arrivant dans le coin l'an dernier, mon premier réflexe a été de chercher l'encre bleue-cyan sur les cartes IGN. Du bleu, il y en a, tout comme les AAPPMA qui jalonnent les différents parcours. En revanche, les marchands d'articles de pêche ne sont pas légion, et même le gros Décathlon de Mondeville, qui accuse pourtant une superficie presque quatre fois plus grande que celle de Brétigny-sur-Orge (une référence pour la pêche en région parisienne), a un rayon pêche qui se distingue surtout par son manque de références. Bizarre... Il y a de l'eau, des pêcheurs par milliers, mais pas de matériel digne de ce nom chez l'un des plus gros pourvoyeurs de cartes de pêche de l'ex-Basse-Normandie. Pourtant, avec l'Orne pas loin, l'Odon toute proche, sans oublier la vaste étendue de la mer, ce "D4" est un désastre en matière de pêche. Et ce n'est pas mieux dans celui de Rots, de l'autre côté de Caen, qui a pourtant établi ses quartiers dans des locaux plus spacieux après avoir été installé pendant longtemps dans un secteur urbain, plus près de Caen. Il faut donc chercher pour trouver les bonnes pharmacies, et il y en a, mais dans les villages reculés de la région, même si EasyFly.com s'est propulsé en haut de l'affiche internationale du commerce de matériel de pêche à la mouche, à Caen, depuis 1995. Mais là n'est pas mon propos...
C'est en me rendant aux différentes assemblées générales de quelques AAPPMA du secteur que j'ai pu m'apercevoir du désastre écologique et halieutique. Ici, on se complaît dans le lâcher de truites à codes-barres et on pêche de préférence au cul du camion du pisciculteur, alors que les vraies truites (de mer, celles-là), ne demandent qu'à remonter les rivières en fin d'hiver pour venir s'y reproduire. Les actions pour installer des frayères et limiter la pêche dans des zones fragiles passent aux oubliettes, même si quelques frondeurs essaient timidement de faire passer un message en ce sens, non sans se faire "moucher", au passage, par les viandards du coin. Non, on prèfère pêcher au rythme des lâchers, câblés en 40/100e fluo, quand ce n'est pas plus, avec des crochets de boucher en 1/0. On ne sait jamais, des fois qu'une truite portion volontairement affamée vienne se suicider sur la ligne d'un pêcheur de kermesse...
Ainsi, cette partie du Calvados est un paradoxe lorsqu'il s'agit de pêche : il y a de l'eau et donc un potentiel halieutique énorme. Et il n'est pas étonnant que les marchands de matériel de pêche soient si mal achalandés : les pêcheurs se contentent d'un matériel sommaire pour pêcher en bassines. Quid de la pêche au coup à la grande canne ? Sans parler de l'énorme potentiel des parcours pour se faire plaisir à la mouche. Autant suivre le mouvement et aller tremper son fil à la pêcherie du coin. Au final, c'est moins pénible que de se donner du mal à installer une frayère.
"On revient de la pêche, lavé, purifié, tout rempli d'un grand bonheur."—Winston Churchill
Dernière édition: 05 Avr 2016 18:43 par Webmaster_.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

chasse pêche petites annonces  

SFbBox by caulfield cup