Dernière minute

Les cartes de pêche de la saison 2020 seront disponibles à partir du 15 décembre 2019...

Attention, la période de validité des cartes de pêche annuelles 2019 se termine le 31 décembre 2019. Vous disposez de produits saisonniers pour la fin de la saison sur www.cartedepeche.fr

C’était sans doute l’un des moments les plus attendus par les passionnés de truites : l’ouverture de la pêche en première catégorie a eu lieu le 14 mars. Pour être suspendue aussitôt. Autre rendez-vous phare, la pêche des carnassiers dans les eaux de seconde catégorie. Prévue originellement le 25 avril, et donc, reportée…
C’est une activité qui se pratique dans des lieux ouverts, mais réglementés. Les pêcheurs rongent leur frein.
"L’intervention d’Édouard Philippe devant l’Assemblée nationale nous redonne de l’espoir car elle laisse augurer un allégement des conditions de déplacements. Ces derniers seront certainement encadrés y compris par des mesures locales" espère Claude Roustan, président de la Fédération nationale de la pêche en France.
Ainsi, techniquement, rien n’empêche un pêcheur de se déplacer et de pratiquer son activité tout en respectant les règles basiques de la distanciation sociale et les mesures barrières : rester éloigné des autres pêcheurs, penser au gel hydroalcoolique et aux lingettes désinfectantes en cas de prêt de matériel… Pas de pique-nique collectif… Non, le plus compliqué, sera de trouver un endroit ouvert à la pêche.
En effet, les bassins de pêche sont assimilés aux parcs et jardins qui ne rouvriront que dans les départements dits "verts", c’est-à-dire où le virus est le moins répandu et le mieux contrôlé. La fameuse carte à couleurs sera diffusée tous les jours à partir du jeudi 30 avril. Il va donc falloir encore attendre un peu avant d’être fixé sur les lieux ouverts. "Nous continuons à travailler activement et de manière responsable tant en interne qu’avec les pouvoirs publics à ce que nous puissions retrouver les cours d’eau, canaux, et plans d’eau pour y pêcher à compter du 11 mai" rassure Claude Roustan. On peut donc espérer une reprise progressive et naturelle de la pêche, à la vitesse du déconfinement.
Parmi les pistes envisagées, la prolongation de la saison, avec par exemple l’obligation d’une pêche en no-kill (technique qui consiste à remettre le poisson à l’eau) pour éviter de troubler la période de reproduction des truites. Par ailleurs, le syndicat national des pisciculteurs va demander la possibilité de rouvrir les parcours de pêche privés, en proposant un cahier des charges et un protocole pour sécuriser les gens. Dans tous les cas, rien ne filtrera avant le 11 mai.

(Extrait de La Voix du Nord)