Après les élections des AAPPMA qui se sont tenues à l'automne 2021 (le 3 octobre en ce qui nous concerne), c'est au tour des Fédérations Départementales de pêche de renouveler les mandats de leurs élus pour une durée de 5 ans, suivies des Associations Régionales, puis de la FNPF.

Ces personnes composeront les conseils d'administration et bureaux, qui prennent les décisions visant au développement du loisir, participant à la protection du milieu aquatique, et coordonnant les instances adhérentes.

Ce sont ces élus qui assurent le fonctionnement du réseau associatif de la pêche de loisir, avec l'appui de nombreux salariés. Leurs mandats respectifs impliquent un véritable investissement personnel et la participation aux instances, dont la fréquence peut aller d'une réunion à plus d'une dizaine par an (notamment pour les bureaux, chargés de régler les affaires courantes).

Elections dans les Fédérations Départementales au mois de mars
Les présidents des AAPPMA siègent de droit à l'assemblée générale élective de leur Fédération Départementale (éventuellement accompagnés de délégués selon le nombre de membres de l'association). Pour mémoire, notre président Alain Ranvier siège de droit au conseil d'administration de la fédération départementale, tandis que notre trésorier Fabien Daubresse a été élu délégué (puisque nous avons plus de 250 membres) lors de l'assemblée générale élective du 3 octobre 2021.

C'est lors de cette assemblée générale que sont élus les membres du conseil d'administration, lesquels éliront ensuite les membres de leur bureau.

Les personnes se présentant au conseil d'administration sont des membres actifs dont la candidature a été approuvée antérieurement, lors de l'assemblée générale élective de leur AAPPMA. Les 15 d'entre eux ayant recueilli le plus de suffrages lors de l'assemblée générale de la Fédération en deviendront administrateurs. S'y ajoutent 1 ou 2 membres représentant l'Association Départementale Agréée de Pêcheurs Amateurs aux Engins et aux Filets (ADAPAEF), lorsqu'elle existe. Ce conseil nouvellement élu doit choisir au minimum 4 de ses membres pour composer son bureau, aux postes de président, vice-président, trésorier et secrétaire.

A noter que les présidents et trésoriers doivent obtenir un agrément préfectoral pour exercer leurs fonctions, en raison des missions de service public dévolues à l'association.

Elections dans les Associations Régionales aux mois d’avril et mai
Chaque Fédération Départementale désigne l'un de ses membres pour siéger à l'assemblée générale de son Association Régionale. Assemblée qui détermine son conseil d'administration, lequel élit un bureau.

Les assemblées générales des Associations régionales élisent ensuite, parmi les membres des bureaux des FDAAPPMA, les 31 personnes qui siégeront au conseil d'administration de la FNPF, avec un nombre de sièges proportionnel au nombre de départements représentés.

Elections à la FNPF au mois de juin
Le conseil d'administration de la FNPF est composé de 31 membres des bureaux des fédérations départementales auxquels s'ajoute 1 représentant des ADAPAEF.

Sa première mission est d'élire son bureau composé de 13 membres : un président, un premier vice-président, un trésorier, un trésorier-adjoint, un secrétaire, un secrétaire-adjoint et plusieurs vice-présidents.

Il doit également déterminer un certain nombre de représentants de la pêche de loisir auprès d'instances externes (Office français de la Biodiversité, Comité National de l'Eau, Comité national de suivi Natura 2000...) ; ainsi que les responsables de commissions travaillant sur divers sujets (technique, protection des milieux aquatiques, développement du loisir, réglementation, financement, communication).

Ainsi la totalité des mandats des structures seront assignés à l'issue de 4 000 élections, s'échelonnant sur environ 6 mois. Et ce, pour gérer un réseau fort de 40 000 bénévoles qui œuvrent au quotidien pour les espèces piscicoles et leurs milieux.

Ce système d'élection pyramidal et démocratique, encadré par le code de l'environnement et des statuts définis par arrêté ministériel, assure la cohésion du réseau associatif de la pêche de loisir, afin que chaque entité soit légitime pour représenter les intérêts de notre passion, des espèces et des milieux aquatiques, que ce soit au niveau local, départemental, régional ou national.

Source : FNPF

TPL_BACKTOTOP