Lac de Lozère
L'île du Lac de Lozère constitue un abri pour de nombreux poissons du lac.
Technique

Nous savons tous à quel point les îles sont bénéfiques pour réaliser de belles bourriches. Elles offrent un habitat naturel aux poissons qui s'y sentent en sécurité. L'île du Lac de Lozère est un paradis pour les carpes et les carassins. Après avoir eu du succès à l'anglaise, j'ai voulu tenter le feeder pour comparer.

Les îles présentent leurs propres défis, à savoir le manque de profondeur autour d'elles, la présence racines ou de branches noyées et la nécessité d'être très précis au moment de lancer. Les poissons en eau peu profonde peuvent être effrayés si un feeder se pose sur eux en permanence et, si vous n'êtes pas précis dans votre lancer, vous resterez bredouille.

L'approche consiste à peigner une zone plus ou moins large autour de l'île en faisant des lancers fréquents. La masse d'appâts ainsi déposée va attirer les bancs de poissons en nombre et vous donnera une belle bourriche en fin de partie de pêche.

Choisissez le bon feeder

Au lieu d'un feeder cage, mon choix se porte sur un Method feeder plat de 30g. Son contenu se libère plus rapidement et le poids est suffisant rester en place même posé sur une pente abrubte.

Choisissez la bonne amorce

L'idéal est de créer un nuage, donc on va choisir des amorces légères et farineuses. Inutile de la mouiller ; il suffit de l'humidifier légèrement pour qu'elle s'accroche au feeder lors du lancer. On peut ajouter du maïs. L'eau de la boîte de maïs apportera suffisamment d'humidité pour que la boule d'amorce reste intacte mais se désagrège rapidement sur le fond.

L'esche

Puisque l'on a mis du maïs dans le feeder, autant en utiliser sur l'hameçon. Selon la taille des poissons recherchés, un ou deux grains suffisent. On peut aussi prévoir quelques asticots morts si le maïs ne fonctionne pas, mais à Lozère, c'est une valeur sûre.

Le bas de ligne

Etant donné la petite taille de notre feeder, on optera pour un bas de ligne ni trop court, ni trop long. Trop court, on aura du mal à enregistrer les touches et les poissons risquent de se méfier de la proximité du feeder. Trop long, l'esche risque de se retrouver trop loin du nuage d'amorce. Un bas de ligne d'environ 10-15 cm semble adapté.

Comme on risque de pêcher de beaux spécimens, un bas de ligne en 16/100e est judicieux avec un hameçon de 16.
Les touches peuvent être très rapides, c'est pourquoi il vaut mieux tenir la canne à la main, bannière tendue. Cela permet de réagir rapidement, ce qui est indispensable avec un montage léger comme celui-ci.

TPL_BACKTOTOP